Fédération Tahitienne de Triathlon Stade Fautaua BP 5464 - 98716 PIRAE
40 53 38 48
fedetahititriathlon@gmail.com

L’ITU présente «Beat the Heat», un guide complet pour la course dans des conditions de chaleur extrême

Site Officiel de la Fédération Tahitienne de Triathlon et des disciplines enchaînées

L’Union internationale de triathlon, en coopération avec l’Université de Canberra et l’Université de Loughborough, a créé «Beat the Heat», un document exhaustif qui aidera les triathlètes et les paratriathlètes dans leur préparation à concourir dans des conditions chaudes et humides, le scénario probable que les athlètes auront face aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020.

Les épreuves de triathlon ayant généralement lieu en été, les athlètes peuvent être exposés à des conditions environnementales particulièrement chaudes et humides. Dans des conditions trop oppressives, la capacité à performer et la santé des athlètes peuvent être négativement affectées. Ce guide aidera les triathlètes, leurs équipes et leurs entraîneurs à aborder les courses organisées dans ces conditions, en particulier dans leurs préparatifs pour les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020 et fournit des recommandations pour optimiser les performances et minimiser les cas de maladie due à la chaleur.

«Nous, à l’ITU, avons toujours mis la santé et la sécurité des athlètes au premier plan, et ce document complet est un exemple clair de l’engagement de notre équipe, du département des sports et du comité médical de l’UIT, avec la garantie que tous les triathlètes et paratriathlètes peuvent performer à leurs meilleures conditions et le faire avec toutes les mesures de sécurité que nous pouvons leur fournir », a expliqué la présidente de l’UIT et membre du CIO, Marisol Casado.

«L’équipe sportive et médicale de l’ITU s’engage pleinement à garantir la sécurité de tous les athlètes. Après avoir analysé l’impact des conditions de chaleur et d’humidité lors de l’épreuve test qui s’est tenue à Tokyo à l’été 2019, et après avoir établi un groupe de travail avec des représentants de nos athlètes, des comités techniques, médicaux et des entraîneurs ainsi qu’un certain nombre d’experts à ce sujet. Nous avons décidé d’élaborer ces lignes directrices pour essayer d’aider tous les athlètes sur leur route vers Tokyo 2020 et au-delà », a déclaré Thanos Nikopoulos, chef des opérations de l’ITU et l’un des auteurs de l’étude.

« ‘Beat the Heat » est la publication ultime pour les triathlètes et les paratriathlètes, nous avons rassemblé toutes les informations scientifiques et médicales disponibles pour les rendre faciles à comprendre pour les athlètes et les entraîneurs, afin de faciliter leurs performances, leur entraînement et leur acclimatation « , a expliqué Sergio Migliorini, président de la commission médicale de l’ITU.

«Les triathlètes sont confrontés au défi unique de participer consécutivement à trois disciples. Ils sont confrontés à ce défi à une intensité très élevée et parfois dans des conditions environnementales oppressantes. Il est important de comprendre l’impact du stress thermique environnemental sur le corps humain du point de vue de la santé et de la performance, alors que les meilleurs triathlètes et paratriathlètes du monde se préparent pour Tokyo 2020. Ce document décrit non seulement comment les conditions ambiantes chaudes peuvent influencer de manière aiguë les athlètes, mais également les stratégies pour aider à atténuer son impact, comme avoir un plan d’hydratation et une acclimatation à la chaleur », a déclaré Julien Périard, de l’Institut de recherche sur le sport et l’exercice de l’Université de Canberra, et auteur du guide« Beat the Heat ».

Bien que de nombreux principes d’entraînement et de préparation à la chaleur soient directement transférables des triathlètes olympiques aux triathlètes paralympiques, il est également important de tenir compte des conséquences physiologiques de la déficience d’un athlète. Avec l’expertise et les expériences pratiques de Ben Stephenson et Vicky Goosey-Tolfrey de l’Université de Loughborough (The Peter Harrison Center for Disability Sport), ce guide «  Beat the Heat  » mélange les considérations subtiles mais néanmoins importantes auxquelles est confronté un paratriathlète se préparant pour Tokyo plus tard. année.

Quels sont les avantages de l’acclimatation à la chaleur, comment la température centrale est régulée, les stratégies de refroidissement à utiliser avant, pendant et après une course, les meilleures approches et stratégies d’hydratation, la quantité d’alcool qu’un athlète devrait boire et quelles sont les règles de l’ITU pour aider à atténuer le stress thermique sont tous couverts dans ce document complet, qui sera disponible pour tous les athlètes, entraîneurs et fédérations nationales.

Même si certaines autres fédérations internationales comme World Athletics ont également élaboré des lignes directrices pour que leurs athlètes améliorent leurs performances aux Jeux olympiques de Tokyo, il s’agit du premier document qui couvre également les para-athlètes, et l’impact que la chaleur et l’humidité peuvent avoir sur leurs performances. compte tenu des conséquences physiologiques associées à leurs déficiences.

Vous pouvez télécharger les directives «Beat the Heat» ici.

_____________

he International Triathlon Union, in cooperation with the University of Canberra and Loughborough University, has created ‘Beat the Heat’, an exhaustive document that will help triathletes and paratriathletes in their preparation to compete under hot and humid conditions, the likely scenario that athletes will face at the Tokyo 2020 Olympic and Paralympic Games.

With triathlon events typically taking place in the summer, athletes can be exposed to particularly hot and humid environmental conditions. Under overly oppressive conditions, both the capacity to perform and the health of the athletes can be negatively impacted. This guide will help triathletes, their teams and coaches to approach races held in these conditions, particularly in their preparations for the Tokyo 2020 Olympic and Paralympic Games and provides recommendations to optimize performance and minimize the occurrence of heat illness.

“We in ITU have always put the athletes’ health and safety first, and this comprehensive document is a clear example of the commitment of our team, the sport department and the medical committee in ITU, with guaranteeing that all triathletes and paratriathletes can perform at their best conditions and do it with all the safety measures that we can provide them”, explained ITU President and IOC member, Marisol Casado.

“The Sport and Medical team in ITU is fully committed to guarantee the safety of all the athletes. After analyzing the impact of the heat and humid conditions in the Test Event held in Tokyo in the summer of 2019, and after established a working group with representatives from our athletes, technical, medical and coaches’ committees along with a number of experts on this field, we decided to elaborate this guidelines to try to help all athletes on their road to Tokyo 2020 and beyond”, said Thanos Nikopoulos, ITU Head of Operations and one of the authors of the study.

“‘Beat the Heat” is the ultimate publication for triathletes and paratriathletes, we have gathered all the scientific and medical information available to make it easy to comprehend for athletes and coaches, in order to facilitate their performance, training and acclimation”, explained Sergio Migliorini, Chair of the ITU Medical Committee.

“Triathletes face the unique challenge of competing in three disciples consecutively. They face this challenge at a very high intensity and sometimes in oppressing environmental conditions. Understanding how environmental heat stress impacts on the human body from a health and performance perspective is important, as the world’s best triathletes and paratriathletes prepare for Tokyo 2020. This document not only outlines how hot ambient conditions can acutely influence the athletes, it also outlines strategies to help mitigate its impact, such as having a hydration plan and heat acclimation”, said Julien Périard, from the University of Canberra Research Institute for Sport and Exercise, and author of the ‘Beat the Heat’ guide. 

Although many principles in training and heat preparation are directly transferable from Olympic to Paralympic triathletes, a consideration of the physiological consequences of an athlete’s impairment is also important. With the expertise and practical experiences of Ben Stephenson and Vicky Goosey-Tolfrey from Loughborough University (The Peter Harrison Centre for Disability Sport), this ‘Beat the Heat’ guide blends the subtle but yet significant considerations faced by a paratriathlete preparing for Tokyo later this year.

What are the benefits of heat acclimation, how core temperature is regulated, cooling strategies to use before, during and after a race, the best hydration approaches and strategies, how much should an athlete drink and what are the ITU rules to help mitigate heat stress are all covered in this comprehensive document, which will be available for all athletes, coaches and National Federations.

Even though some other International Federations like World Athletics have also elaborated guidelines for their athletes to improve their performance at the Tokyo Olympics, this is the first document that also covers para-athletes, and the impact that the heat and humidity can have on their performance considering the physiological consequences associated with their impairments.

You can download the ‘Beat the Heat’ guidelines here.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *